batisseur moyen age redimensionné

Jeu apéritif : Bâtisseurs – Moyen-Âge, petit jeu de gestion au temps des cathédrales

Posté le 19 mai 2014 par

Bombyx revient pour nous faire découvrir un nouveau jeu apéritif : Bâtisseurs – Moyen-Âge. Toutes les informations sur ce petit jeu qui mérite le détour.

Ce qui frappe immédiatement à la découverte du jeu, c’est la qualité du matériel. Une belle boîte en métal, avec illustration en relief, sert d’écrin à Bâtisseurs – Moyen-Âge. A l’intérieur, nous découvrons deux tas de cartes, chacune montrant une très belle illustration, et un petit sachet de pièces en or et en argent. En sus, nous découvrons bien sûr les règles du jeu, mais celui-ci est tout petit, dévoilant un jeu peu complexe, et écrit avec clarté.

les bâtisseurs moyen age

En effet, le jeu est d’une facilité déconcertante à appréhender, et, en quelques minutes, il est possible de se lancer dans une partie. De deux à quatre joueurs pourront s’affronter, et les parties sont courtes, évitant l’ennui et permettant des tours de jeux rapides. Le but de Bâtisseurs – Moyen-Âge est donc de construire des bâtiments, assez classiques dans ce genre d’ambiance. Cathédrale, maison, abbaye, auberge, sont des exemples des lieux qu’il est possible de fabriquer. Chacun demande des ressources pour être fabriqués, et rapporte des points de victoire et de l’argent, et la partie s’arrête quand un joueur a atteint 17 points de victoire. Quand la partie se termine, l’argent est comptabilisée, chaque tranche de dix pièces rajoutant un point de victoire. Ainsi, le joueur atteignant le pallier de victoire n’est pas assuré de gagner.

Les bâtiments possèdent des illustrations de chaque côté de l’image, l’un dessinant l’ouvrage en construction, l’autre le montrant fini et, pour obtenir le nombre de ressources (en bois, pierres, tuiles, et savoir), il faut recruter des ouvriers. Pour les envoyer travailler, il faut les payer (plus ils sont compétents, plus ils coûtent chers) et, si le joueur possède trois actions gratuites par tour, il peut en acheter en plus avec de l’argent.

Ainsi, la gestion des écus est importante, de même que réfléchir aux ouvriers qu’ont engage (éviter de dépenser trop d’argent, ou au contraire utiliser des ouvriers très compétents mais très chers) et aux bâtiments que nous fabriquons. Parmi ceux-ci se démarquent des machines qui, une fois construites, deviennent des ouvriers gratuits.

Bâtisseurs – Moyen-Âge est un excellent petit jeu, aux mécanismes ultra-simples mais demandant de la stratégie et de la réflexion (chaque tour, un joueur peut choisir parmi plusieurs bâtiments et ouvriers, évitant ainsi de laisser une part trop importante au hasard), et le seul bémol est le manque d’interaction entre les joueurs. Il est impossible de ralentir un adversaire, de lui faire perdre des points ou autre, chacun se retrouvant ainsi à jouer de son côté, ne faisant que surveiller la progression de ses adversaires. La partie est cependant suffisamment courte pour que l’ennui ne s’installe pas, et le jeu se révèle des plus fun.

Frédéric Henry est l’auteur de Bâtisseurs – Moyen-Âge. C’est un habitué des petits jeux, puisqu’on lui doit entre-autre Cardline et Timeline, mais c’est aussi un homme aimant le jeu de rôle, puisqu’il s’est lancé dans l’excellent jeu d’initiation Adventure Party : Cap sur les Caraïbes.

Bâtisseurs – Moyen-Âge, de Frédéric Henry, avec les illustrations de Sabrina Miramon, disponible chez Bombyx.

Imprimer


Laissez un commentaire


*