ghost stories redimensionné

Jeu de plateau : Ghost Stories, jeu coopératif dont il faut mériter sa victoire

Posté le 29 décembre 2014 par

Les jeux de plateau coopératifs sont nombreux, chacun proposant divers niveaux de coopérations. Parmi eux, Ghost Stories, de l’excellent éditeur Repos Production, offre une coopération totale de ses joueurs au sein d’un concept excellent.

Ce qui marque immédiatement en déballant Ghost Stories, c’est la beauté du matériel. Des jetons superbes, des morceaux de plateau aux illustrations magnifiques, mettent immédiatement dans l’ambiance atypique du jeu. En effet, les joueurs incarnent des taoistes qui doivent exorciser les fantômes apparaissant dans ce petit village, avant que Wu Feng ne revienne des enfers.

ghost-stories

Déjà, le plateau est modulable, chacun des neuf carrés sur lesquels évoluent les taoistes représentant un lieu emblématique du village, ainsi qu’un villageois qui pourra aider nos courageux joueurs. Le village étant constitué aléatoirement, la partie se déroule différemment selon la disposition finale du village. De même, chaque joueur peut posséder un pouvoir spécifique à sa couleur, choisi au hasard parmi deux. Et si les thématiques des pouvoirs sont identiques selon les couleurs, ils se révèlent si différents que, selon le pouvoir obtenu, les tactiques déployées en seront complètement changées. Le rouge, par exemple, peut soit voler et se déplacer où il le désire sur le plateau, soit, en pus de son déplacement d’une case, bouger d’une case un autre joueur. Les deux options modifient complètement la manière d’appréhender son tour de jeu pour lutter contre l’invasion spectrale.

Les quatre personnages sont complètement alliés, devant anéantir les fantômes au fur et à mesure de leur apparition. Ces créatures peuvent lancer des malédictions (symbolisées par un dé aux effets dangereux), compliquer l’exorcisme, ou encore hanter des lieux, ce qui rapproche de la défaite mais aussi empêche le villageois présent sur l’emplacement de donner un coup de main (il aura fui). A cela s’ajoute dix visages différents de Wu Feng, et non-seulement aucune partie n’est similaire, mais en plus le niveau de difficulté est particulièrement élevé. Il existe de plus des niveaux de difficulté variés, mais même en mode découverte (le plus bas), gagner est très difficile.

L’avantage, évidemment, c’est que la victoire doit se mériter, et qu’on ne peut qu’être fier d’avoir réussi à vaincre le vil Wu Feng. Mais, au-delà de cela, chaque apparition de fantôme est l’occasion d’apprécier la beauté de la carte, et chaque tour demande de la réflexion. Tels des joueurs d’échec, les taoistes doivent prévoir des coups à l’avance, se lancer dans des techniques en commun, et surtout s’entraider pour se faciliter la tâche. Mais, le hasard étant assez présent (jets de dés pour exorciser, etc), il y aura toujours un grain de sable pour venir brouiller les cartes, et, grâce aux pouvoirs différents, chaque joueur se retrouve investi d’un rôle particulier.

ghost stories 2

Ghost Stories est un jeu vraiment difficile, mais qui mérite le détour pour son concept prodigieux, ses règles assez simples mais amenant de nombreuses possibilités, et la variété de ses parties.

Il a été créé par Antoine Bauza. Cet auteur nous a déjà offert le délirant Donjon de Naheulbeuk, ainsi que l’excellent jeu de rôle d’initiation pour enfant Contes ensorcelés. Les superbes illustrations du jeu proviennent de Piérô la lune, illustrateur du très intéressant – et très beau – Mr Jack.

L’éditeur, toujours passionnant, propose, en plus des grosses extensions, plusieurs cartes téléchargeables gratuitement sur leur site. Ces créations, pleines d’humour, ne peuvent que plaire à l’amateur, dévoilant, entre-autre, des parodies de Bruce Lee, Jean-Claude Van Damme et Chuck Norris (renommé Chuck No Rice, fantôme très dangereux qui, quand il est défait, signe un autographe)

chuck no rice

Ainsi Ghost Stories est véritablement un excellent jeu, pour quiconque aimant les jeux coopératifs, mais particulièrement difficile. Chaque victoire doit se mériter, et vaincre Wu Feng apporte son lot de fierté et d’auto-congratulation.

Ghost Stories, d’Antoine Bauza, est disponible chez Repos Production depuis 2008

Les cartes téléchargeables gratuitement sont disponibles sur le site de l’éditeur

Imprimer


Laissez un commentaire


*