fate zero redimensionné

Manga : Fate Zero, tome 2, part belle à l’action

Posté le 20 octobre 2014 par

Le tome premier de Fate Zero révélait une intrigue intéressante, entre références classiques et duels de mages. Comment l’histoire va-t-elle progresser ? Tendra-t-elle vers un dynamisme certes prévisible mais intéressant, ou cherchera-t-elle à se démarquer des autres ? Le tome deux étant toujours un tournant important dans une série, c’est avec intérêt que Ninik’s land se penche sur ce nouveau volume.

Le tome deux de cette saga Fate Zero décide en fait de faire la part belle à l’action. Le premier volet avait présenté la plupart des personnages, gardant cependant quelques secrets par devers lui, comme la motivation de certains, et l’identité de quelques combattants. Le premier livre s’arrêtait au moment de la confrontation entre deux duellistes venant du passé pour la conquête du Saint Graal, servants de ces mages se livrant une guerre sans merci. L’un d’eux était un des personnages principaux, en la personne du Roi Arthur.

fate-zero,-tome-2

Ainsi, ce deuxième livre se lit plus rapidement encore que le premier, avec de nombreuses attaques de l’un ou l’autre, dessinées pleines pages, montrant les combattants se frappant, préparant tel coup surprenante ou puissant, ou encore échangeant quelques paroles avec son adversaire. Nous plongeons ainsi dans la grande lignée des mangas emplis de duels type Les Chevaliers du zodiaque. Les dessins de Shinjirô étant superbes, ces séquences fascinent et provoquent l’engouement, magnifiant le grand charisme de chaque adversaire.

En même temps que nos deux combattants s’affrontent, tous observent, anticipent, réfléchissent. Car le but est qu’un seul combattant du passé ne sorte victorieux et, pour cela, tous les moyens sont bons. Que ce soient la traîtrise, le fait de s’en prendre à un sorcier plutôt qu’au servant, les alliances, et bien d’autres choses, seule la finalité est importante. Et, comme les personnalités des maîtres sorciers sont confrontées aux personnalités des personnes invoquées, ces dernières devant, parfois, obéir aux injonctions de l’homme qui les contrôle, on se retrouve avec un manga bien plus complexe que ne le laisse penser cette histoire de guerre qui n’aurait pu qu’être une succession de duels. Fate Zero n’oublie pas non plus un peu d’humour grâce, toujours, à Alexandre le Grand, bourrin au grand cœur n’hésitant pas à faire montre de peu de prudence, persuadé d’être le seul à mériter de contrôler le monde.

Fate Zero prouve ainsi, avec ce deuxième tome, que nous avons affaire à une grande série, à suivre avec attention. Entre les magnifiques dessins, et l’histoire, pleine d’action (écrite par Urobuchi Gen), avec des personnages complexes, et les pages se tournent avec plaisir. Fate Zero peut difficilement être lâché avant la fin. D’autant que nous découvrons, lors de ce volume, les personnalités des différents duellistes, et surtout le mystérieux et sinistre être de la classe des Berserker, qui mènera le livre à un cliffhanger assez irrésistible, lors duquel notre Roi Arthur se retrouvera dans une sacrément mauvaise position.

Fate Zero prouve ainsi encore une fois qu’Ototo manga sait diablement choisir ses séries. Entre Fate Zero, Spice&Wolf, Magdala, voici véritablement une maison d’édition à suivre pour tout amateur de manga.

Fate Zero, tome 2, disponible chez Ototo manga depuis le 23 avril 2014.

La critique du tome 1 ici

Imprimer


Laissez un commentaire


*