magdala redimensionné

Manga : Magdala tome 1, après le commerce, l’alchimie

Posté le 1 octobre 2014 par

Après le choc qu’avait représenté Spice&Wolf, c’est avec plaisir, mais aussi un peu de crainte, que Ninik’s land se penche sur le nouveau manga d’Hasekura Isuna, Magdala, the Alchemist Path, dont le tome 1 nous parvient, grâce à Ototo Manga.

Comme toujours chez Ototo manga, l’édition est de toute beauté, avec une belle couverture, et les quelques premières pages en couleur. C’est donc avec plaisir que le lecteur découvre ce nouveau manga, qui s’adjoint les services d’Arisukara Aco et de Nabeshima Tetsuhiro pour les dessins. Ceux-ci se révèlent assez simples, mais plutôt jolis. Le trait est précis, sans fioriture, avec suffisamment de détails pour plaire et attirer l’oeil, mais restant dans une certaine simplicité. De plus, si les dessinateurs ne se sont pas occupés de Spice&Wolf, il est visible qu’ils se sont, au moins en partie, inspirés des dessins de la série de Koume Keito. Le personnage principal, l’alchimiste Kusla, ressemble ainsi quelque peu, dans son apparence, au héros de Spice&Wolf.

magdala

Mais c’est surtout dans l’histoire, que les similitudes sautent aux yeux, et que le lecteur sait immédiatement que Magdala et Spice&Wolf, sont issus du même imaginaire. On retrouve en effet aussi, dans cette histoire d’alchimiste, un monde d’heroïc fantasy, où le commerce et la diplomatie sont importantes. Le lecteur a droit, parfois, à de longues explications sur la transformation des métaux ou sur les rapports tendus entre les forces en présence. Cependant, ces explications sont loin d’être rébarbatives. De plus, dans Magdala tout comme dans Spice&Wolf, l’Eglise et les païens s’affrontent, ici dans une guerre ouverte. Et, encore une fois, nous avons un personnage principal plus tendre qu’il n’y laisse paraître, obligé (en tous cas au début), de s’allier avec un personnage féminin assez ravissant, mais aux motivations différentes de notre héros.

Il ne faut cependant pas voir ici une impossibilité de l’auteur de se renouveler, mais plutôt une envie d’Hasekura Isuna de continuer à explorer des thématiques qui lui sont chères. Il s’intéresse donc, encore une fois, aux rapports humains, entre motivations personnelles, rêves et élan du coeur, mais aussi à la place de l’Eglise, son importance dans le monde. Et surtout, il se pense sur la place des buts et des rêves à atteindre pour un homme, et de ce qu’il est prêts à faire pour y parvenir. Il continue à plonger dans un monde médiéval ne s’embarrassant que moyennement de contraintes historiques (ce Moyen-Âge ressemble au notre mais ne l’est pas) tout en le teintant de magie. Il aime créer des personnages préférant utiliser leur esprit et la paroles plutôt que des armes, optant pour la manipulation et le jeu des alliances plutôt que le combat et le sang. Au milieu, notre alchimiste se retrouve coincé avec un homme qu’il aime peu, mais, alchimiste tout comme lui, peut lui permettre de progresser dans sa voie. Et surtout, les deux sont obligés de supporter une jeune nonne, aussi jolie qu’ambiguë, chargée de les surveiller. Est-elle si fragile et naïve qu’elle y paraît ? Notre héros est-il aussi froid qu’on ne le pense au début ? Voilà quelques-unes des questions que se pose le lecteur, alors qu’il plonge dans ce premier tome.

Bien entendu, il s’agit du début de l’histoire, et, comme souvent, il ne s’y passe pas grand chose, l’auteur posant les enjeux, décrivant ses protagonistes. Mais, avec son univers aisément reconnaissable mais bien différent de ce qu’on a l’habitude de voir, des personnages attachants, et de jolis dessins (un soin tout particulier est apporté à notre jolie nonne), et un surprenant cliffhanger qui termine ce volume, voilà de quoi donner envie de se jeter sur le deuxième tome. En effet, l’histoire se termine en montrant notre demoiselle sous un jour surprenant, et nous avons hâte de découvrir ce que nous révèle la suite de l’histoire.

Magdala, The Alchemist Path, tome 1, disponible chez Ototo manga depuis le 11 juillet 2014

Le site de l’éditeur

Imprimer


Laissez un commentaire


*