mascarade redimensionné

Jeu apéritif : Mascarade, un peu de bluff pour animer une soirée

Posté le 5 avril 2014 par

Dans le monde des petits jeux, Repos Production nous propose aujourd’hui Mascarade, jeu au concept intrigant, dont il était nécessaire de parler, tant il mérite le détour.

Bruno Faidutti, concepteur de Mascarade, est loin d’être inconnu dans le monde des jeux, étant l’auteur de plusieurs œuvres notables au concept simple et passionnant. Tempête sur l’échiquier, qu’il avait créé avec Pierre Cléquin, était ainsi un petit jeu de cartes rendant les parties d’échec aussi imprévisibles que loufoques (et réussir à transformer ce jeu, passionnant mais sérieux, en délire empli de rire, est un sacré défi, qu’ils remportent haut la main). Mais il est aussi le créateur de l’inoubliable La Vallée des mammouth, permettant d’incarner une tribu d’hommes préhistoriques, devant prospérer, se reproduire, chasser ou cultiver. Des règles simples, du beau matériel, un concept original et beaucoup d’humour sont donc la marque de fabrique de son auteur.

mascarade

Mascarade ne déroge pas à la règle, comme le découvre le futur joueur en ouvrant la petite boite. Car ce jeu n’est pas à ranger, comme La Vallée des mammouth, dans les jeux de plateau, mais dans celle des petits jeux dits « apéritifs ». Ce sont des amusements contenus dans des petites boîte, avec du matériel souvent composé de quelques jetons et cartes, et dont les parties ne durent que quelques dizaines de minutes, basées sur des consignes simples. Cela permets ainsi de sortir le dit objet lors d’un apéritif ou d’une soirée entre amis, et de se lancer rapidement dans quelques parties qui briseront la monotonie.

Les règles sont d’une simplicité enfantine, ornées de superbes illustrations, et plongent dans l’ambiance un peu renaissance du jeu. Le matériel, composé de quelques cartes et de jetons, est lui aussi superbe, prouvant que Jérémy Masson, illustrateur du jeu, est nanti d’un grand talent, et a mis beaucoup de soin à ce jeu.

Mascarade peut se jouer de deux à treize joueurs, mais il est conseillé de le pratiquer à quatre minimum – des règles additionnelles permettant cependant de s’y pencher à deux ou trois protagonistes. Tout est basé sur quelques règles de bluff. Le but est en fait de posséder 13 pièces d’or. Chaque joueur reçoit une carte personnage (roi, voleur, juge, etc), chacun ayant une capacité spéciale. Chaque tour, il est possible de changer (ou de faire semblant de changer, derrière son dos) un personnage avec son voisin, de regarder qui l’on est, ou d’annoncer quel protagoniste nous incarnons pour utiliser sa capacité spéciale. Comme cela se fait sans regarder sa carte, il est possible – volontairement ou non – d’annoncer un personnage que nous ne sommes pas, et les autres joueurs peuvent contester cette annonce.

mascarade2

Ainsi, les règles, ultra-simples et intuitives, amènent des mécanismes pleins de bluffs et de réflexions, pour des parties endiablées et emplies de rire, mais pourtant amenant réflexions, alliances, manipulations.

Mascarade est vraiment un jeu à découvrir. Il prend son sens avec un grand nombre de joueurs, et amènent de la complexité et de l’amusement, sans que les tours ne soient long. Ainsi, même avec beaucoup de personnes autour de la table, les joueurs ne s’ennuieront pas, les tours étant dynamiques, demandant de l’observation et de la déduction, et se révélant participatifs.

Un jeu dynamique et passionnant, avec du matériel magnifique, est donc ce qui est mis à la portée des joueurs, pour un jeu qui mérite vraiment de s’attarder et permettra de passer des soirées, ou des apéritifs, inoubliables.

Mascarade, de Bruno Faidutti, disponible chez Repos Production

Imprimer


Laissez un commentaire


*